Histoires du Prophète SALIH (alayhi salam) le peuple Thamud

SALIH (le peuple Thamud) EPISODE 06

Thamoud était une tribu qui fut nommée après leur aïeul Thamoud fils de Athir fils d’Iram fils de Sem fils de Noé.

Madâin Saleh   est un lieu situé au nord-ouest de l’Arabie saoudite, à 400 km de Médine et au carrefour entre la péninsule Arabique, la Syrie, la Jordanie et la Mésopotamie. On y trouve les vestiges de la cité nabatéenne d’Hégra (ou al-Hijr) sur environ 500 hectares (13 km2) de désert. Appelé site archéologique de Al-Hijr par l’Unesco

Le Peuple Thamud

« 23- Les Thamud ont traité de mensonges les avertissements.

24- Ils dirent: ‘Allons- nous suivre un seul homme [Salih] d’entre nous- mêmes? Nous serions alors dans l’égarement et la folie.

25- Est- ce que le Message a été envoyé à lui à l’exception de nous tous? C’est plutôt un grand menteur, plein de prétention et d’orgueil’ « 

[ sourate 54 al- Qamar (La lune) aya 23- 25 ]

Comme il est dit dans le Coran, les Thamud méprisèrent les mises en garde d’Allah tout comme les ‘Ad avaient agi avant eux, et ils furent donc châtiés en conséquence. Aujourd’hui, suite aux études archéologiques et historiques, beaucoup d’éléments ont été mis en lumière, qui était inconnus auparavant: par exemple le lieu où vivaient les Thamud, leurs demeures et leurs styles de vie. Les Thamud constituent donc une réalité historique, annoncée par le Coran bien avant que des études modernes ne viennent l’authentifier.

Avant d’examiner les découvertes archéologiques liées à ce peuple, il est utile d’examiner ce qui est rapporté par le Coran concernant leur opposition obstinée à leur Prophète. Et comme le Coran est un livre s’adressant aux gens de toutes les époques, le destin des Thamud est en fait un avertissement destiné à toutes les générations, en tout lieu.

La transmission du Message par le Prophète Salih

Dans le Coran, il est dit que le Prophète Salih fut suscité auprès de ses frères les Thamud, en guise d’avertisseur.

Salih était, avant d’être investi de sa qualité de Prophète, un personnage éminent au sein de sa société. Ses concitoyens, qui ne s’attendaient pas à ce qu’il proclame la religion de vérité, furent surpris de l’entendre les exhorter à abandonner leurs déviations. Leur première réaction fut de le calomnier et de jeter l’anathème sur lui:

« 61- Et Nous avons envoyé au peuple de Thamud leur frère Salih, qui dit: ‘Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créés, et Il vous l’a fait peupler. Implorez donc Son pardon puis repentez- vous à Lui. Mon seigneur est bien proche et Il répond toujours aux invocations’.

62- Ils dirent: ‘Ô Salih, tu étais auparavant un espoir p our nous. Nous interdirais- tu d’adorer ce qu’adoraient nos ancêtres? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites’ « 

[ sourate 11 Hud (Houd) aya 61- 62 ]

Peu nombreux furent ceux qui acceptèrent de suivre l’appel de Salih, la plupart préférant demeurer dans une attitude de rejet. En particulier, les chefs de la communauté renièrent Salih et s’opposèrent à lui aveuglément. Ils s’efforcèrent de nuire à ceux qui suivaient Salih, essayant de les opprimer. Ils enrageaient contre Salih, car il les appelait à adorer Allah. Cette hargne n’était pas spécifique aux Thamud; car les Thamud ne faisaient qu’emboîter le pas au peuple de Nuh et aux ‘Ad, qui avaient vécu avant eux, réitérant leurs erreurs. C’est pourquoi le Coran fait ainsi référence à ces trois communautés comme suit:

« Ne vous est- il pas parvenu le récit de ceux qui vous ont précédés: du peuple de Nuh, des ‘Ad, des Thamud et de ceux qui vécurent après eux, et que seul Allah connaît? Leurs Messagers vinrent à eux avec des preuves, mais ils dirent, portant leurs mains à leurs bouches: ‘Nous ne croyons pas au Message avec lequel vous avez été envoyés et nous sommes, au sujet de ce à quoi vous nous appelez, dans un doute vraiment troublant’ « 

[ sourate 14 Ibrahim (AbrahAm) aya 9 ]

En dépit des avertissements du Prophète Salih, les gens continuèrent d’être assaillis par le doute, hormis une petite minorité de croyants, qui d’ailleurs furent sauvés lorsque vint la grande catastrophe. Et les chefs de la communauté exercèrent des pressions sur eux:

« 75- Les notables de son peuple qui s’enflaient d’orgueil dirent aux opprimés, à ceux d’entre eux qui avaient la foi: ‘Savez- vous si Salih est envoyé de la part de son Seigneur?’ Ils dirent: ‘Oui, nous croyons à son Message’.

76- Ceux qui s’enflaient d’orgueil dirent: ‘Nous, nous ne croyons certainement pas en ce à quoi vous avez cru’ « 

[ sourate 7 al- A’raf (Le mur) aya 75-76 ]

L’hostilité ne fit que croître, et un groupe parmi les mécréants se mit même à comploter en vue d’attenter à la vie de Salih, en jurant paradoxalement par Allah qu’ils s’engageaient à s’en débarrasser:

« 47- Ils dirent: ‘Nous voyons en toi et en ceux qui sont avec toi des augures de malheur’. Il dit: ‘Votre sort dépend d’Allah. Mais vous êtes plutôt des gens qu’on soumet à la tentation’.

48- Et il y avait dans la ville un groupe de neuf individus qui semaient le désordre sur terre et qui ne faisaient rien de bon.

49- Ils dirent: ‘Jurons par Allah que nous l’attaquerons de nuit, lui et sa famille. Ensuite nous dirons à celui qui sera chargé de le venger: ‘Nous n’avons pas assisté à l’assassinat de sa famille et nous sommes sincères’.

50- Ils complotèrent donc, et Nous complotâmes aussi sans qu’ils ne s’en rendent compte »

[ sourate 27 an- Naml (Les fourmisr) aya 47- 50 ]

Pour mettre son peuple à l’épreuve, Salih leur montra une certaine chamelle. Pour voir s’ils suivraient ou non les commandements d’Allah, il leur enjoignit de partager leur eau avec elle et de ne pas lui faire de mal. Mais ils réagirent en la tuant, et ces événements sont évoqués dans le Coran:

« 141- Les Thamud traitèrent de menteurs les Messagers.

142- Quand Salih, leur frère, leur dit: ‘Ne craindrez- vous pas Allah?’

143- Je suis pour vous un messager digne de confiance.

144- Craignez donc Allah et obéissez- moi.

145- Je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des mondes.

146- Vous laissera- t- on en sécurité dans votre condition présente?

147- Au milieu de j ardins, de sources,

148- de cultures et de palmiers aux fruits presque mûrs?

149- Creusez- vous habilement des maisons dans les montagnes?

150- Craignez donc Allah et obéissez- moi.

151- N’obéissez pas à l’ordre de ceux qui outrepassent les limites,

152- qui sèment le désordre sur la terre et n’améliorent rien’.

153- Ils dirent: ‘Tu n’es qu’un ensorcelé,

154- tu n’es qu’un homme comme nous. Apporte donc un prodige, si tu es du nombre des véridiques’.

155- Il dit: ‘Voici une chamelle; à elle de boire un j our convenu, et à vous de boire un autre jour.

156- Et ne lui infligez aucun mal, sinon le Châtiment d’un Jour Terrible vous saisira’.

157- Mais ils la tuèrent. Eh bien, ils eurent à le regretter! »

[ sourate 26 ash- Shu’ara (Les Poètes) aya 141- 157 ]

Et dans la sourate al-Qamar, le bras de fer entre Salih et son peuple est décrit comme suit :

« 23- Les Thamud ont traité de mensonges les avertissements.

24- Ils dirent: ‘Allons- nous suivre un seul homme [Salih] d’entre nous- mêmes? Nous serions alors dans l’égarement et la folie.

25- Est- ce que le Message a été envoyé à lui à l’exception de nous tous? C’est plutôt un grand menteur, plein de prétention et d’orgueil’.

26- Demain ils sauront qui est le plus grand menteur plein de prétention et d’orgueil.

27- Nous leur enverrons la chamelle, comme épreuve. Surveille- les donc et sois patient.

28- Et informe- les que l’eau sera en partage entre eux et la chamelle; chacun boira à son tour.

29- Puis ils appelèrent leur camarade, qui prit son épée et la tua »

[ sourate 54 al- Qamar (La lune) aya 23-29 ]

Le fait qu’ils ne furent pas punis immédiatement ne fit qu’augmenter leur insolence; ils s’en prirent à Salih, le critiquant et l’accusant d’être un menteur:

« Ils tuèrent la chamelle, désobéirent au commandement de leur Seigneur et dirent: ‘Ô Salih, fais- nous venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des envoyés d’Allah’ « 

[ sourate 7 al- A’raf (Le mur) aya 77 ]

Allah affaiblit les plans et les stratagèmes des infidèles, et Il sauva Salih des mains de ceux qui voulaient lui nuire. Après cet événement Salih, voyant qu’il avait proclamé le Message à son peuple de différentes façons mais que presque personne ne l’avait sérieusement écouté, annonça à son peuple qu’ils seraient détruits dans trois jours:

« Mais ils la tuèrent. Alors il leur dit: ‘Jouissez de vos biens dans vos demeures pendant encore trois jours! Voilà une promesse qui ne sera pas démentie’ « 

[ sourate 11 Hud (Houd) aya 65 ]

Promesse tenue: trois jours plus tard, l’avertissement de Salih devint réalité et c’en fut fait des Thamud:

« 67- Le Cri Affreux saisit les injustes. Et les voilà foudroyés dans leurs demeures,

68- comme s’ils n’y avaient jamais prospéré. En vérité, les Thamud n’ont pas cru en leur Seigneur. Que périssent les Thamud! « 

[ sourate 11 Hud (Houd) aya 67-68 ]

 

Les découvertes archéologiques concernant les Thamud

Parmi tous les peuples mentionnés dans le Coran, les Thamud sont certainement ceux dont nous avons la meilleure connaissance de nos jours. En effet, des sources historiques révèlent qu’un peuple dénommé Thamud a bel et bien existé.

La communauté d’al-Hijr évoquée par le Coran, et les Thamud, ne font probablement qu’un seul peuple, car l’autre nom des Thamud est ‘Ashab al-Hijr’. Donc ‘Thamud’ est le nom d’un peuple, tandis que la cité d’al-Hijr est l’une des cités fondées par ce peuple. Un géographe Grec ancien a écrit que Domatha et Hegra étaient les endroits où les Thamud habitaient, et que Hegra a cédé plus tard la place à la cité de Hijr.

Les sources les plus anciennes faisant référence aux Thamud sont les annales des victoires du Roi Babylonien Sargon II (huitième siècle avant Jésus-Christ), qui vainquit ce peuple lors d’une campagne menée dans le nord de l’Arabie. Les Grecs font aussi référence à ce peuple sous le terme ‘Tamudaei’, c’est-à-dire ‘Thamud’, notamment dans les écrits de Ptolémée. 2 Les Thamud disparurent complètement avant la venue du Prophète Muhammad, entre 400 et 600 de l’ère Chrétienne.

Dans le Coran, les ‘Ad et les Thamud sont toujours mentionnés ensemble. De plus, certains versets montrent que les Thamud ont été exhortés à tenir compte du sort des ‘Ad qui les ont précédés. Donc les Thamud possédaient de bonnes connaissances sur les ‘Ad:

« 73- Et au peuple de Thamud Nous avons envoyé leur frère Salih. Il dit: ‘Ô mon peuple, adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité que Lui…’.

74- Et rappelez- vous quand Il vous fit succéder au peuple de ‘Ad et vous installa sur la terre. Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé des maisons dans les montagnes. Rappelez- vous donc les bienfaits d’Allah et ne répandez pas la corruption sur la terre »

[ sourate 7 al- A’raf (Le mur) aya 73-74 ]

Il y a donc un lien entre les peuples, et les ‘Ad ont peut-être fait partie de l’histoire et de la culture des Thamud. Salih a ordonné à ses concitoyens de prendre en considération l’exemple des ‘Ad et de ne pas se croire différents d’eux.

Les ‘Ad, quant à eux, avaient reçu en guise d’avertissement l’exemple du peuple de Nuh, qui avait vécu avant eux. Tout comme les ‘Ad avaient une importance historique pour les Thamud, le peuple de Nuh avait également une importance historique pour les ‘Ad. Ces peuples possédaient d’ailleurs peut-être le même lignage. Mais les lieux où ont vécu les ‘Ad et les Thamud étant géographiquement très éloignés, il ne semble pas y avoir de lien entre eux, et pourtant le Coran a exhorté les Thamud à se souvenir des ‘Ad et de leur destruction, pourquoi alors vouloir relier les deux peuples?

La réponse apparaît clairement après une courte recherche. La distance entre leurs lieux de vie respectifs est trompeuse, car des sources historiques montrent que les deux peuples provenaient de la même origine. Ainsi, dans l’ouvrage ‘Britannica Micropaedia’, il est écrit dans un article intitulé ‘Thamud’:

‘ Dans l’Arabie Ancienne, tribu ou groupe de tribus qui semblent avoir connu un certain rayonnement. Bien que les Thamud soient probablement originaires de l’Arabie du Sud, un grand nombre d’entre eux ont apparemment émigré très tôt vers le nord, s’établissant de façon privilégiée sur les pentes du Jabal (Mont) Athlab.

De récents travaux archéologiques ont permis de mettre à jour des écritures et gravures rupestres non seulement sur le Jabal Athlab, mais aussi en divers lieux d’Arabie Centrale’.

 

4-Histoires du Prophète SALIH (alayhi salam) le peuple Thamud Les Nabatéens, qui étaient une Tribu arabe, avaient établi un Royaume dans la Vallée des Romains, appelée aussi la Vallée de Pétra, en Jordanie. Dans la région, il est possible d’admirer les plus beaux chefs d’œuvre de ce peuple en matière de pierres taillées.

Dans le Coran également, la maîtrise des Thamud dans ce domaine est cité. De nos jours, les vestiges de ces deux communautés nous permettent d’avoir une idée de l’art de ce temps-là. Dans les photos, on voit les exemples divers des ouvrages en pierres taillées dans la Vallée de Pétra.

 

Des traces d’écriture semblables à l’alphabet Smaïtique (appelé également Thamudique) ont été trouvées en Arabie du Sud et plus haut dans tout le Hidjaz. Ces découvertes ont d’abord concerné une région du nord du Yémen connue sous le nom de Thamud, et qui est bordée au nord par le Rub’al Khali, au sud par l’Hadramaut, et à l’ouest par Shabwah.

Nous avons dit plus haut que les ‘Ad étaient un peuple vivant en Arabie du Sud. Il est donc très significatif que des vestiges des Thamud aient été trouvés dans la région où vivaient les ‘Ad, en particulier là où les Hadramites, descendants des ‘Ad, ont vécu. Ceci explicite la relation établie par le Coran entre les deux peuples lorsque Salih a déclaré en s’adressant aux Thamud:

« 73- Et au peuple de Thamud Nous avons envoyé leur frère Salih. Il dit: ‘Ô mon peuple, adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité que Lui…

74- Et rappelez- vous quand Il vous fit succéder au peuple de ‘Ad et vous installa sur la terre. Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé des maisons dans les montagnes. Rappelez- vous donc les bienfaits d’Allah et ne répandez pas la corruption sur la terre »

[ sourate 7 al- A’raf (Le mur) aya 73-74 ]

En conclusion, les Thamud ont payé le prix de leur non-obéissance à leur Messager, et ils furent détruits. Leurs constructions audacieuses et leurs talentueuses œuvres d’art n’ont pas permis d’éloigner d’eux la punition. Les Thamud furent implacablement éradiqués, tout comme cela s’était déjà produit pour les peuples qui avaient avant eux rejeté la Vérité.

Liste des Prophètes

Arbre généalogique des prophètes de Adam à Mohammed alt

Leave a Comment